Vous êtes ici

Consommation de l'eau

La Municipalité de Saint-Zotique fait partie des municipalités exemplaires qui contribuent à économiser l'eau potable au Québec!  Consultez le site Internet du Réseau Environnement.

Si vous désirez savoir quand vous pouvez arroser, quels équipements d'arrosage sont autorisés, connaître quelques détails sur la réglementation sur l'arrosage, etc., veuillez consulter le « dépliant sur l'utilisation extérieure de l'eau et des conditions d'arrosage ».

Entre les 1er avril et 1er octobre inclusivement, nul ne peut utiliser de l’eau traitée par la municipalité pour arroser mécaniquement ou par irrigation les pelouses, potagers, fleurs, arbres, arbustes et autres végétaux sauf entre 22 h et minuit, les jours suivants :

  • pour les occupants d’habitations dont le numéro civique est un nombre pair : les jours pairs;
  • pour les occupants d’habitations dont le numéro civique est un nombre impair : les jours impairs.

 

Il est permis, sur obtention d’un permis émis par la municipalité, d’arroser une pelouse nouvellement ensemencée ou tout nouveau gazon posé sur un terrain en tout temps, et ce, pour une période maximale de quinze (15) jours consécutifs suivant la date d’émission.

Le coût du permis est fixé à 20 $

Veuillez consulter le règlement « Règlement relatif à l'utilisation extérieure de l'eau numéro 678 ».

Dans la section « Permis et certificats : Système d'arrosage automatique », vous trouverez les renseignements nécessaires afin d'installer un tel système. 

Notez que, en cas de disparité de l’information entre la version en ligne et la version officielle intégrale conservée à la municipalité, cette dernière a préséance.

 

Veuillez consulter la section « Baril de récupération de pluie », celui-ci vous permet de recycler l’eau de pluie et d’obtenir une eau de qualité non traitée. Par le fait même, vous contribuez à la conservation de l'environnement et faites des économies en diminuant la consommation d’eau potable et d’égout, car ces deux types d’eau sont traitées et transportées à coûts élevés par la majorité des villes du Québec.