Vous êtes ici

Économie d'eau potable

Mise en contexte

Pour donner suite à l’engagement 49 de la Politique nationale de l’eau dont le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire a la responsabilité, un comité de travail regroupant les intervenants et spécialistes visés par une Stratégie québécoise d’économie d’eau potable a été créé en 2005. Ce groupe a par la suite produit un rapport sur des mesures à mettre en place dans le cadre d’une Stratégie québécoise d’économie d’eau potable.

Cette stratégie s’inscrit dans le contexte mondial du resserrement des politiques relatives à l’eau, dans une optique de gestion intégrée et dans une perspective de développement durable.

L’eau est sans contredit un enjeu vital du 21e siècle. Qu’elle soit utilisée pour la consommation à la maison, pour l’agriculture, la production d’énergie, les transports ou les loisirs, sa valeur est inestimable. De plus, sa répartition inégale sur la surface de la planète en fait une ressource convoitée.

  • Au Québec, l’eau douce occupe près de 10 % du territoire;
  • Le Québec dispose de 3 % des eaux douces renouvelables de la planète;
  • Le Québec est l’un des plus grands consommateurs d’eau au monde. En 2006, la production d’eau potable était de 35 % plus élevée que la moyenne canadienne et de 62 % plus élevée qu’en Ontario. Le volume d’eau distribué était alors de 795 litres par personne par jour, alors que la moyenne canadienne s’établissait à 591 et celle de l’Ontario à 491.

 

Objectifs de la stratégie pour 2017

  • Réduire d’au moins 20 % la quantité d'eau distribuée moyenne par personne pour l’ensemble du Québec par rapport à l’année 2001 :
    • Débit distribué en 2001 : 811 887 m3/jour;
    • Population de Saint-Zotique en 2001 : 4254 personnes[1];
    • Consommation de 2001 : 523 litres/personne*d;
    • Cible 2017 = 523 - (523 * 20 % ) : 418 litres/personne*d.

 

  • Réduire le taux de fuites pour l’ensemble des réseaux d’aqueduc à un maximum de 20 % du volume d’eau distribué et à un maximum de 15 mètres cubes par jour par kilomètre de conduite.

 

Mesures destinées aux municipalités

À compter de 2012

  • Produire un état de la situation et un plan d’action, incluant une liste de propositions de mesures d’économie d’eau, et adopter une réglementation sur l’eau potable;
  • Produire un bilan de l’usage de l’eau, mesurer l’eau distribuée et, si nécessaire, mettre en place un programme de détection et de réparation des fuites;
  • ​Présenter un rapport annuel sur la gestion de l’eau au conseil municipal.

 

Si les objectifs ne sont pas atteints

x     Installer des compteurs d’eau dans le secteur non résidentiel;
x     Introduire une tarification adéquate après consultation du milieu municipal.

 

Économies potentielles

Un mètre cube d’eau produit au Québec coûte en moyenne 1,51 $ dont 0,20 $ en coûts variables. Une réduction de 20 % de la consommation totale pourrait représenter des économies de l’ordre de deux milliards sur 20 ans.

  • Coût d’un mètre cube d’eau à Saint-Zotique = 0,50 $

 

Bénéfices

  • Préservation de la ressource
  • Utilisation plus responsable

 

Clientèle visée

  • La Stratégie vise tous les usagers qui prélèvent de l’eau à partir d’un système municipal de distribution d’eau.

 

Dates importantes

  • 1er avril 2012 : production de bilans et de plans d’action
  • 1er avril 2014 : installation de compteurs dans le secteur non résidentiel si les objectifs ne sont pas atteints
  • 1er avril 2017 : introduction de la tarification adéquate si les objectifs ne sont pas atteints

 

Statistiques de l’année 2011

Saviez-vous que :

  • Pendant les mois de mai, juin, juillet, août et septembre, nous consommons environ 232 000 mètres cubes d’eau pour l’arrosage, le nettoyage des autos et le remplissage des piscines. Ce qui représente tout près de 27 % de la consommation totale de l’année.
  • Que le débit distribué du mois de juillet est de 115 511 mètres cubes d’eau contrairement à seulement 52 607 mètres cubes d’eau pour le mois de mars.
  • Le coût de production de  un (1) mètre cube d’eau en 2011 est de 0,50 $.
  • Si nous réduisons de 20 % la consommation d’eau reliée à l’arrosage, nous pourrions effectuer des économies directes de près de 23 200 $.
  • La performation au niveau de la consommation de la Municipalité de Saint-Zotique se situe sous le premier quartile Canadien.  369 litres/(personne x jour) comparativement à 393 litres/(personne x jour) pour le premier quartile Canadien.
  • La perte d’eau sur le réseau de distribution en volume est estimée à 8 mètres cubes/(diamètre de conduite x kilomètre de réseau) le seuil permis est de 15 mètres cubes/(diamètre de conduite x kilomètre de réseau).
  • La longueur du réseau de distribution d’eau potable à Saint-Zotique est de 44,184 kilomètres en 2011.

 

 

 

[1] Source : Institut de la statistique du Québec, Direction des statistiques sociodémographiques.